vendredi 14 mai 2010

4. Analyse critique du projet de wiki

Analyse critique
Suite à l’évaluation présentée dans mes deux messages précédents j’en arrive aux conclusions suivantes concernant mon projet d’utilisation du wiki.

1. Globalement, l’expérience d’utilisation du wiki dans le cours de promotion des ventes a été modérément réussie.

a) Le projet a contribué, pour les étudiants, à l’atteinte de certains objectifs du cours, en particulier développer leur connaissances des méthodes de promotion des ventes. En l’absence de volume obligatoire pour le cours, il a aussi permis de mettre à la disposition des étudiants une base d’information et de liens facilitant leur étude en vue des examens;

b)Dans l’un des deux groupes, le projet a suscité l’enthousiasme et une excellente participation des étudiants, démontrant ainsi le potentiel de mobilisation du wiki. Ainsi le nombre moyen d’éditions dans le groupe 010 (en moyenne 61 éditions/étudiant) est largement supérieur à celui relevé dans d’autres études (14 dans l’étude de Nordin et Klobas, 2009).

c) L’outil Wikispaces s’est avéré très approprié pour un travail de classe. Les étudiants en ont rapidement maîtrisé les principales fonctionnalités. Certains étudiants ont même développé par la suite leur propre wiki.

d) Au niveau du scénario pédagogique, certains points positifs sont à noter:

  • Le scénario d’encadrement adopté a, dans l’ensemble, bien fonctionné :
    - le soutien fourni aux étudiants, sous forme de formation initiale, d’instructions sur le wiki et de documentation semble avoir été approprié,
    - les activités de démarrage comme la réalisation de la page de présentation des équipes ont bien fonctionné au moins dans un des deux groupes
    - la grande liberté accordée aux étudiants et les interventions minimales du professeur/animateur consistant essentiellement à encourager les étudiants ou à corriger des erreurs de contenu semblent avoir été suffisantes au moins dans l’un des deux groupes.
  • La méthode d’évaluation (évaluation individuelle fondée sur la contribution) ainsi que les critères d’évaluation utilisés ont eu l’air de convenir aux étudiants.

2. Cependant, différents facteurs ont minimisé l’efficacité pédagogique du projet. Le principal problème a porté sur la faible proportion de travail réellement collaboratif durant le projet.

L’évaluation m’a permis d’identifier trois facteurs ayant influencé négativement le projet : des faiblesses au niveau du scénario pédagogique et du scénario d’encadrement, les caractéristiques des étudiants et l’inexpérience du professeur.

a) Limites du scénario pédagogique et du scénario d’encadrement

  • Le choix du travail à effectuer sur le wiki (travail de recherche) était peu propice à la collaboration, les équipes étudiantes ayant le loisir comme dans tout projet d’équipe traditionnel, de partager le travail entre les membres de l’équipe. Dans leur projet, Nordin et Klobas utilisaient un travail de recherche individuel comme une initiation au travail sur le wiki et concluaient que même si les étudiants ne collaboraient pas vraiment, le fait de mettre les recherches en commun sur le wiki constituait une familiarisation avec les communautés de savoir (2009, p.6). Pour pallier ce problème, Temperman et al. (2009) suggèrent un scénario pédagogique en deux étapes : une étape de recherche individuelle (correspondant à l’analyse dans la taxonomie de Bloom) et une étape de collaboration dans laquelle les étudiants doivent mettre en commun, structurer et synthétiser l’information (correspondant à la synthèse dans la taxonomie de Bloom).
  • La faible proportion de la note attribuée à la partie collaborative du projet (20% de la note de projet qui comptait pour 20% de la note du cours) n’a pas non plus encouragé les étudiants à sortir de leur zone de confiance et à se lancer dans l’aventure inconnue de la collaboration.
  • Au niveau du scénario d’encadrement, un suivi plus serré et des appels répétés à la collaboration seraient peut-être venus à bout des réticences des étudiants du groupe 020. Pour ce qui est de l’animation, j’aurais pu motiver davantage les étudiants en leur soulignant la visibilité de leur travail par les internautes de différents pays et développer ainsi une fierté du travail accompli.

b) Les facteurs liés au étudiants
Le manque d’expérience des étudiants avec des activités de nature collaborative est le deuxième grand facteur qui explique le faible niveau de collaboration dans le projet. Ce problème est rapporté par de nombreux chercheurs comme par exemple Lund et Smørdal (2006, p.41): « Learners did not immediately embrace any notion of collective ownership or epistemology but continued a practice where the institutionally cultivated individual ownership persisted. »

Ce manque d’expérience a été d’autant plus critique que les étudiants étaient jeunes (donc manquant de maturité) et pour plusieurs d’entre eux, peu motivés. La concentration des étudiants peu motivés dans un des deux groupes a résulté en une dynamique de groupe conflictuelle, qui explique l’écart de participation et de collaboration entre les deux groupes.

Pour limiter le problème d'acceptation de la technologie, certains enseignants comme Carmen Lebherz, Ulf-Dietrich Reips et Klaus Jonas (2008),utilisent le wiki comme support à toutes les activités de production des étudiants durant le cours (critiques d'articles, rédaction d'un glossaire), pour le stockage du matériel du cours et pour les communications entre les membres du groupe en utilisant les fonctions forum et courriel. Ces auteurs ont identifié que certains étudiants utilisaient encore certaines pages du wiki un an après la fin du cours (le glossaire en particulier).

c) Les facteurs liés au professeur
Finalement, mon inexpérience en matière de wiki a limité mon efficacité, en particulier au niveau du choix de la tâche à accomplir et au niveau de l’animation. Une deuxième tentative serait probablement beaucoup plus réussie.

Conclusion
Mes attentes par rapport au projet étaient de :
- de pouvoir me familiariser un nouvel outil pédagogique collaboratif,
- de pouvoir expérimenter cet outil dans le cadre de mon activité d’enseignement;
- De pouvoir étudier les « affordances » et les limites de cet outil dans le contexte des cours que j’enseigne ;
- De pouvoir améliorer ma pratique pédagogique en tirant avantage des affordances de cet outil.

Le projet a dans l’ensemble répondu à mes attentes. Bien sûr, je n’ai pas cerné dans cette seule expérience toutes les "affordances" et limites du wiki mais j’ai progressé dans cette direction. Suite à cette expérience, je conclus que le wiki a un potentiel pédagogique intéressant. Il a tout à fait sa place dans l’enseignement technique de niveau collégial. Cependant, c’est un outil difficile à utiliser car il requiert, de la part du professeur, une certaine expérience et il exige que l’on porte beaucoup d’attention au développement du scénario pédagogique et que l’on investisse du temps au niveau de l’animation et de l’encadrement.

Bien qu’ayant été un peu déçue, a priori, par le manque de collaboration entre les étudiants, j’ai réalisé, suite à cette analyse, qu’en fait, le projet constitue une première étape dans la maîtrise des méthodes d’apprentissage collaboratif, à la fois par les étudiants et par le professeur. Forte des connaissances acquises, je me sens prête à répéter l’expérience. Comme le dit le poème :

«Hâtez-vous lentement ; et, sans perdre courage,
Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage :
Polissez-le sans cesse et le repolissez ;
Ajoutez quelquefois, et souvent effacez. » (Nicolas Boileau, Extrait de L'Art poétique).

Le blog
Ce blog est l’un des éléments d’évaluation du cours EDU 6022 que je termine à la TÉLUQ en écrivant ces lignes. Il s’agissait de ma première expérience comme « bloggeuse » et je dois avouer que j’ai particulièrement apprécié de partager mon vécu. Lorsque j’ai voulu exploiter les nouvelles technologies dans le cadre de mon enseignement, j’ai été à l’affût de tous les compte-rendus d’expérience effectuées par d’autres enseignants. Je me suis inspirée des recommandations de tous ceux qui, avant moi, ont expérimenté wikis, forums de discussion et partagiciels. Je leur suis reconnaissante d’avoir mis à la disposition de la communauté enseignante les résultats de leurs expériences. À mon tour de faire de même. J’espère que d’autres enseignants trouveront ce compte-rendu utile.

Je poursuivrai le projet d’expérimentation du wiki lors de l’année scolaire 2010-2011, avec deux phases, une à l’automne et l’autre à l’hiver, et je reprendrai alors mes compte-rendus sur ce blog.

Merci d’avance pour les commentaires et les suggestions des lecteurs.

Références :
Lebherz, C., Reips, U., and Jonas, K. (2008). Building knowledge online: master students' use and evaluation of wiki and forum. In Proceedings of the 8th international Conference on international Conference For the Learning Sciences - Volume 3. International Conference on Learning Sciences. International Society of the Learning Sciences, 405-406. Retrieved, April 15, 2010 from http://www.fi.uu.nl/en/icls2008/110/paper110.pdf

Lund, A. and Smørdal, O. (2006). Is there a space for the teacher in a WIKI?. In Proceedings of the 2006 international Symposium on Wikis. WikiSym '06. ACM, New York, NY, 37-46. DOI: http://doi.acm.org/10.1145/1149453.1149466

Nordin, N., Klobas, J. (2009). Wikis as collaborative learning tools for knowledge sharing: Shifting the education landscape . Paper presented at the 13th UNESCO-APEID International Conference on Education, 1-12. Retrieved March 14, 2010 from http://www.unescobkk.org/fileadmin/user_upload/apeid/Conference/13th_Conference/Papers/5.B.2._Wiki_as_Collaborative_Learning_Tools_for_Knowledge_Sharing_Shifting_the_Education.pdf

Temperman, G., De Lièvre, B. et Lenz, D. (2009). Écrire à plusieurs mains dans un wiki : analyse croisée des processus et des perceptions des apprenants in Develotte C., Mangenot F., Nissen E. (2009) Actes du colloque Epal 2009, 1-13. Retrieved November 8, 2009 from http://w3.u-grenoble3.fr/epal/dossier/06_act/pdf/epal2009-tempermann-delievre-lenz.pdf

Aucun commentaire:

Publier un commentaire